english  english
deutsch  deutsch
magyar  magyar
dialogues avec l'ange

{ documents }




dialogues avec l'ange
  citations
  cahiers de Gitta
  cahiers de Lili
  de Budaliget à Budapest
  questions de traduction
  du hongrois au français
  références judéo-chrétiennes
  Morgen
Hanna Dallos

Joseph Kreutzer

Gitta Mallasz

Lili Strausz

les témoins
 


accueil
  Morgen

Les entretiens avec Morgen sont une suite de messages transmis par Hanna en allemand de décembre 1943 à février 1944. Ils sont destinés à un ami d'enfance de Gitta, qui s'était enrôlé dans les SS. L'ange qui s'adresse à lui révèle son nom : MORGEN. Adverbe, morgen signifie « demain ». Nom, Morgen signifie « matin »L'histoire de ces entretiens est racontée par Patrice Van Eersel (SB, Annexe 1)

La version originale allemande figure dans l'édition allemande des Dialogues (AE) ainsi que dans les éditions hongroises. Mais on ne trouve pas Morgen dans l'édition française, car les quelques essais de traduction que Gitta avaient faits ne l'avaient pas satisfaite.

Un mois avant sa mort, elle se remet au travail avec Patricia Montaud (VM, p.157). Elle vient d'entendre en rêve qu'elle s'est trop attachée aux mots, qu'elle doit traduire plus librement. Le 11 mai 1992, le travail est terminé. Elle en fait une lecture à voix haute à Patricia et à son mari (VM, p.159-164) mais n'est pas totalement satisfaite du résultat : « Vous savez, mes chéris, nous traduisons tellement librement que je crois bien que nous nous éloignons du texte allemand ». Cette traduction n'a pas été publiée.

Ce n'est qu'en mai 2012 à l'occasion de la reconnaissance de Gitta Mallasz comme « Juste parmi les nations » qu'une traduction française est publiée par Daimon sous le titre Aube. Il s'agit d'une édition bilingue, dont la couverture a été conçue à partir d'une aquarelle de Gitta.

Morgen - Aube

Selon Gitta, « Hanna ne parlait que moyennement l'allemand », jugement sans doute un peu sévère de la part d'une austro-hongroise dont l'allemand était la langue maternelle. En effet, si Hanna a poursuivi ses études artistiques à Münich, c'est que son niveau d'allemand le lui permettait. Toutefois, comme le précise Gitta un peu plus loin, son vocabulaire est insuffisant pour comprendre cette langue poétique : « Hanna ne comprend pas tous les mots, et je les lui traduis en hongrois » (Citations traduites de AE).

Un autre message en allemand

L'édition allemande des Dialogues avec l'ange (AE, p. 330) contient un court message transmis par Hanna en langue allemande, au cours de l'entretien du 21 juillet 1944, et qui manque dans l'édition française.

Il s'agit du début de l'enseignement sur le A-D DONNE (DA, p. 313) :

« Seules deux lettres : A-D
Je suis stupéfaite : les lettres A et D, en hongrois, forment les mots : " il/elle donne ". Je me demande aussi ce qu'évoque le mot AD en d'autres langues. Tout de suite, l'Ange me répond :

Im Anfang war das Wort : DEIN.
Es war bei Gott – es ist bei uns.
Kein Wunsch ist mehr.

ER hat – ER GIBT. ER – wir.

Au commencement était le mot : À TOI
Il était auprès de Dieu – il est auprès de nous.
Il n’y a plus de désir.

IL a – IL DONNE. IL – nous.

- Agnus Dei. »

Ce passage fait écho aux tous derniers vers de Morgen :

Ewiges Sein ist Geben.
Im Anfang war das "DEIN".
Kehre heim !

Être éternel : Donner
Au commencement était le "DON À TOI"
Reviens en ta demeure !



Sources
  • (DA) Dialogues avec l'ange. Édition intégrale, Aubier, Paris, 1990
  • (AE) Die Antwort der Engel, édition allemande des Dialogues avec l'ange , Daimon Verlag, Einsiedeln, 1981 (Die Antwort der Engel sur Google Books)
  • (SB) Patrice Van Eersel, La source blanche. L'étonnante histoire des Dialogues avec l'Ange, Grasset, Paris, 1996 et Livre de poche
  • (VM) Bernard Montaud, Patricia Montaud, et Lydia Müller, La vie et la mort de Gitta Mallasz, Dervy, Paris, 2001